GTB/GTC : définitions, domaines d’application et enjeux pour l’industrie

Dans un environnement industriel où l’amélioration de la performance énergique ou sécuritaire devient indispensable, l’intégration des GTB/GTC est plus que jamais d’actualité.

octobre 28, 2020

Pourquoi ? Ces systèmes de gestion technique (en lien avec les réseaux internet et intranet) rendent les bâtiments industriels intelligents. Mais que signifient ces acronymes ? Quels sont leurs domaines d’application ? Quels avantages pour l’industrie d’opter pour ces systèmes de contrôle et de supervision ? 

GTB / GTC définitions

GTC : la Gestion Technique Centralisée

La supervision par GTC permet de piloter à distance l’ensemble des installations techniques d’un seul domaine technique comme : les éclairages, le chauffage, la détection de présence ou la climatisation. Ce système de supervision utilise en général un protocole propriétaire propre au constructeur.

GTB : Gestion Technique des Bâtiments

Également appelée BMS en anglais (pour Building Management System), la GTB est le niveau supérieur de la GTC. Ce système est capable de gérer plusieurs lots techniques d’un même bâtiment et supervise l’ensemble des informations sur un outil de gestion commun. Quels que soient les différents équipements (chauffage, climatisation, électricité, sécurité, sûreté) les domaines techniques sont pilotés de manière totalement homogène et centralisée.

GTB/GTC : domaines d’application

Reliés à un système informatique central, les GTB/GTC ont pour objectif de rendre les infrastructures plus autonomes, plus fiables et plus économes.

Voici leurs différents champs d’action :

Gestion technique du chauffage et de la climatisation

  • Optimisation du temps de fonctionnement des bâtiments,
  • Pilotage des différentes zones,
  • Meilleure régulation de la température.

Gestion technique de l’électricité et de l’éclairage

  • Planification de l’éclairage par zone,
  • Gestion des horaires,
  • Asservissement de l’éclairage par détection de présence ou de données d’accès.

 Gestion technique de la ventilation

  • Contrôle des extracteurs, aérothermes…
  • Maintenance des installations.

 

Gestion technique de la sécurité et des contrôles d’accès

  • Surveillance des installations : panne, fuite d’eau, incendie, électricité, ascenseur, dysfonctionnement du chauffage ou de la climatisation,
  • Contrôle d’accès aux bâtiments par lecteurs de badge, de reconnaissance vocale ou encore de biométrie,
  • Détection de l’intrusion d’une personne,
  • Synchronisation du chauffage avec détection de présence humaine.

GTB / GTC : les enjeux de performance pour l’industrie

Au sein des grandes infrastructures et les installations industrielles, la force des GTB/GTC réside dans leur aptitude à optimiser le flux de communication avec les équipes.

L’objectif : la délivrance rapide d’alertes et de messages clairs en provenance de personnes et d’équipements aux destinataires désignés.

Les solutions de communication proposées par Ascom offrent à ce titre une traduction concrète en termes de bénéfices, et les enjeux sont  de taille pour l’industrie :

Qualité des interventions

Les informations urgentes atteignent la bonne personne au bon moment. Le personnel désigné reçoit des informations claires et précises sur la nature et la localisation de l’événement.

Plus grande réactivité

Pour accélérer le processus et la prise de décision, le collaborateur désigné peut communiquer avec les processus et intervenir ; communiquer de poste à poste (ou en conférence avec plusieurs personnes) quel que soit l’endroit sur le site de production.

Meilleure productivité

Qu’il s’agisse : du traitement des commandes, de l’approvisionnement des matières, de la production, du contrôle de la qualité ou de la maintenance, les personnels impliqués communiquent instantanément avec les différents responsables ou services, où qu’ils se trouvent.

Sécurité accrue

 

En cas de perturbations susceptibles de blesser des personnes, d’endommager des biens ou d’altérer l’environnement, les différents responsables reçoivent les alertes qui indiquent précisément la priorité, la nature et la localisation de l’incident. Le personnel peut ainsi anticiper de nombreux problèmes et ainsi réduire les risques d’accidents.