ISO 45001 : quelles exigences pour être certifié ?

Parue le 12 mars 2018, l’ISO 45001 est la première norme ISO internationale concernant les systèmes de management de santé et sécurité au travail.

février 10, 2020

Plus de 60 pays dont 20 pays européens y compris la France, ont participé à son élaboration. L’ISO 45001 tient compte des normes internationales antérieures et introduit de nouvelles exigences propres aux systèmes de management SST. Ascom vous en dit plus.

Comment se structure la norme ISO 45001 ?

Élaborée par un comité d’experts spécialisés dans les domaines de la SST, la norme tient compte des exigences de l’OHSAS 180011 et des principes directeurs de l’ILO-OSH 20012 de l’Organisation internationale du Travail. L’objectif étant de s’harmoniser avec les normes internationales en vigueur concernant la qualité (ISO 9001) et l’environnement (ISO 14001). La norme ISO 45001 va dans le sens d’une volonté d’uniformiser les conditions de travail à l’échelle du monde. Volontaire et non obligatoire, c’est un cadre normatif qui œuvre pour :

  • le renforcement de la sécurité au travail
  • la réduction des risques tant physiques que psychologiques
  • l’amélioration de la santé et du bien-être des travailleurs
  • l’ancrage de mesures en faveur de la santé et de la sécurité dans un processus de SST global.

1 « Exigences relatives aux systèmes de management SST »

2 « Principes directeurs concernant les systèmes de gestion de la sécurité et de la santé au travail »

Qu’implique la norme ISO 45001 ?

Définie à partir de la consultation, de la coopération et de la participation de toutes les parties prenantes, la norme ISO 45001 implique un engagement clair et fort de la Direction. Cet engagement se formalise par une déclaration de l’ambition et des valeurs SST de l’organisation. L’approche proposée est celle de l’amélioration continue sur la base d’un processus en 4 étapes : planifier, faire, vérifier et améliorer. En voici les points clés 

1. Évaluation des risques professionnels 

Il s’agit de la 1ère étape dans la planification de la norme. Les risques liés à la sécurité au travail doivent être : identifiés, évalués et hiérarchisés, en découlent les actions de prévention à mettre en place.

Lisez également notre article : Travail isolé : repérer et analyser les situations pour mieux sécuriser.

Une autre catégorie de risques liée au management même de la SST (risques liés notamment à sa mise en œuvre et sa tenue à jour), doit également être évaluée.

2. Opportunités d’améliorer la performance

À l’instar de la norme ISO 14001, les opportunités d’améliorer directement la performance SST ou le système de management, doivent également être déterminées.

3. Santé et bien-être du travailleur

La norme ISO 45001 pose les principes d’un processus d’amélioration de la démarche de préservation :

  • de la sécurité physique et psychologique des travailleurs,
  • de leur implication,
  • du bien-être au travail.

 4. Impacts sur l’entreprise et son écosystème

L’ISO 45001 impose aux organisations de considérer toutes les conséquences que le système de management de la SST peut avoir sur les contextes : interne, externe et environnemental.

5. Maitrise de la chaine d’approvisionnement

Par la prise en compte de la performance HSE* des fournisseurs et sous-traitants, les systèmes de management de la norme ISO 45001 s’orientent vers une démarche d’achats responsables. Pour être en cohérence avec le devoir de vigilance, les enjeux des droits humains et la lutte contre la corruption peuvent également être ajoutés.

*Hygiène Santé/Sécurité et Environnement

Quels sont les avantages de la norme pour l’industrie ?

S’engager dans un système de gestion de santé et sécurité au travail selon l’ISO 45001 constitue pour les entreprises industrielles, un vecteur de performance. Les avantages potentiels découlant de l’application de la norme internationale sont :

Réduction des événements indésirables

La mise en œuvre de mécanismes SST solides et efficaces permet de réduire les accidents entrainant une diminution :

  • des coûts directs liés à la cotisation AT/MP (accidents du travail et maladies professionnelles)
  • des coûts indirects liés à la perte de production, aux réparations matérielles, aux éventuelles poursuites judiciaires ainsi qu’à la dégradation de l’image de marque.

Baisse de l’absentéisme et du turn over

D’après Capesecur Conseil*, les entreprises qui investissent dans le management de la sécurité voient : une rotation du personnel divisés par 3 ainsi qu’une baisse de 25 % de l’absentéisme.

*Source : Manager santé et sécurité au travail Editions Dunod – Mai 2013.

Prise de conscience collective

Participative, la démarche ISO 45001 mobilise les équipes autour d’un projet fédérateur. Direction et collaborateurs travaillent de concert pour améliorer les conditions de travail et diminuer les risques. Les employés sont encouragés à jouer un rôle actif pour leur propre santé et sécurité au travail. La Direction quant à elle, s’engage à prévoir les mesures appropriées pour protéger les travailleurs et améliorer la performance en matière de SST.

Volonté d’amélioration continue

Rappelons-le, l’ISO 45001 est une norme facultative. Grâce à son suivi, l’entreprise industrielle prouve sa capacité à aller au-delà du cadre légal. Elle s’ancre dans une valorisation de l’amélioration continue sur les questions de SST. Au regard de ses concurrents et de son marché, l’entreprise est mise en valeur dans sa démarche stratégique globale.

Amélioration de l’image de marque

La réduction du nombre d’accidents et l’amélioration des conditions de travail participent à une meilleure qualité de vie au travail et, donc, à une meilleure image de marque employeur. D’autre part, l’adoption d’une norme internationale ISO 45001 est un critère de confiance pour les clients attachés aux principes de responsabilité sociétale et au devoir de vigilance.

Dans votre volonté de mettre en place des espaces de travail plus sûrs et mieux sécurisés, Ascom vous accompagne. Nos solutions pour l’industrie garantissent des réponses rapides dans les situations critiques contribuant à diminuer les risques pour le personnel, le matériel ainsi que l’environnement.