Mettre en place une levée de doute efficace

Essentielle à l’efficacité de l’intervention, la levée de doute consiste à vérifier et confirmer l’origine d’une alerte quelle que soit sa nature.

avril 9, 2021

Pour quels types d’alarmes faut-il effectuer une levée de doute ?

Par définition, une levée de doute permet d’atteindre une certitude quant à la réalisation d’un événement ayant provoqué le déclenchement d’une alarme. Tout type d’alarme quelle qu’elle soit, peut être assujettie à une procédure de vérification.

Lorsqu’une alarme est envoyée pour informer d’une panne, d’une intrusion intérieure ou extérieure à un site, d’une fuite, d’un incendie ou suite au déclenchement d’un mobile DATI*, il est nécessaire de vérifier l’origine pour appliquer les mesures appropriées. En industrie, comme dans toute entreprise, la levée de doute est le moyen le plus fiable pour garantir une analyse pertinente de la situation et une prise de décision efficace.

Procédure de levée de doute : ce que dit la loi 

Conformément aux dispositions de l’article L. 613-6 du Code de la sécurité intérieure, les plateformes de supervision au sein des entreprises doivent pouvoir identifier l’événement ayant engendré le déclenchement d’une alarme.

Ainsi, les opérateurs ne peuvent demander l’intervention des forces de l’ordre sans avoir au préalable procédé à « une levée de doute consistant en un ensemble de vérifications, par ces personnes physiques ou morales, de la concordance des indices laissant présumer un crime ou un délit flagrant concernant les biens, meubles ou immeubles ». En toute logique et même si la loi ne le précise pas, il appartient également à l’entreprise de vérifier qu’une alarme s’est déclenchée pour une raison valable ou non, à savoir : une fausse alarme incendie par exemple ou suite à un défaut du système de sécurité.

La levée de doute par vidéosurveillance

Grâce à la visualisation des zones d’alarmes avec des caméras équipant les sites protégés, l’opérateur de surveillance peut effectuer lui-même la levée de doute. À partir d’images claires reçues des matériels vidéo, il n’aura aucune difficulté pour identifier une levée de doute négative ou positive et le cas échéant, demander une intervention des forces de police ou des équipes de secours.

Si en revanche l’exploitation des images ne permet pas de lever le doute (l’image transmise est de mauvaise qualité) ou si la vérification s’avère plus délicate (en raison d’une panne machine ou d’une fuite), alors l’intervention physique sur site s’avérera nécessaire.

La levée de doute physique : les solutions mobiles d’Ascom

 Lorsque le doute subsiste et que la levée de doute à distance est impossible, un agent de sécurité ou un technicien de maintenance peut être amené à effectuer un contrôle sur site pour déclencher ou non les mesures de sécurité appropriées.

Cette procédure de vérification permet d’établir qu’il ne s’agit pas d’une fausse alarme (déclenchement accidentel d’alarme, erreur de manipulation, etc.), de qualifier l’origine du déclenchement et d’initier les mesures de sécurité adéquates. Ascom propose des solutions de levée de doute physique adaptées à chaque situation.

Levée de doute suite à une alarme intrusion

Rappelons-le, dans le cadre d’un délit ou d’un acte malveillant, la levée de doute est le préalable obligatoire à tout appel vers les équipes compétentes. La solution de gestion de rondes Ascom permet de contrôler les différents lieux et zones dans l’enceinte d’un établissement afin de vérifier l’absence d’anomalies et permettre une levée de doute efficace.

Exemple : une alarme intrusion se déclenche. Depuis l’interface applicative, la plateforme de supervision qui assure le suivi des agents de sécurité en temps réel, signale au surveillant le plus proche de l’alarme, le lieu à contrôler. L’agent de sécurité constate une effraction et prend une photo. Le cliché est envoyé à l’équipe de supervision qui confirme la vérification. La levée de doute étant positive, l’appel des forces de l’ordre peut alors être enclenché.

Levée de doute suite au déclenchement d’une alarme technique

Une alarme technique se déclenche. Quelle que soit la nature de l’urgence, les alarmes sont envoyées automatiquement vers le personnel technique ou d’intervention pour vérification. Les informations critiques essentielles à la compréhension de l’événement et à son identification peuvent être envoyées vers les mobiles des équipes techniques et d’intervention (consommation d’énergie d’un bâtiment, flux d’air dans un système de ventilation, débit d’eau dans les circuits de chauffage et de refroidissement). Lorsqu’un des agents arrive sur place, il dispose de toutes les informations nécessaires pour procéder à une levée de doute fiable et prendre les décisions adéquates.

Levée de doute suite au déclenchement d’une alarme PTI

Une alarme automatique de « perte de verticalité » et « d’immobilité » provenant d’un mobile PTI* d’un technicien en difficulté est générée. Afin de vérifier la réalité de cette alarme avant l’envoi des secours, celle-ci est configurée pour être dirigée vers, des collègues de son équipe, des agents d’intervention ou du personnel de sécurité. Grâce à la fonction de localisation précise basée sur les systèmes de localisation en temps réel (RTLS), l’agent ou le technicien en détresse est immédiatement localisé. Si le besoin d’assistance est confirmé par l’agent arrivé sur place, les informations fournies sont suffisamment précises pour organiser une intervention rapide et efficace des secours.

Contenus associés