Système de gestion des rondes

De nombreux sites industriels ou dits sensibles (de type ERP ou IGH) se doivent d’avoir une surveillance humaine où la sécurité impose un système de gestion des rondes.

octobre 21, 2020

Expert de la sécurité depuis plus de 25 ans, Ascom vous livre 3 conseils pour optimiser la gestion des rondes et mettre en place une protection fiable et utile pour votre entreprise.

Définir les objectifs du système de gestion des rondes

Avec vos agents, vous avez déjà planifié des rondes de surveillance mais sont-elles adaptées à chaque point critique ? Pour bien utiliser votre système de gestion des rondes, il est important de définir vos objectifs de surveillance en fonction de vos besoins réels. Comment ? En identifiant les risques encourus par votre établissement :

Identifiez les points vulnérables 

Les points vulnérables sont ceux dont l’endommagement, la destruction ou l’arrêt est susceptible d’interrompre l’activité et de porter atteinte à la productivité de l’entreprise.

Identifiez les points dangereux

Les points dangereux sont ceux pour lesquels il existe un danger permanent lié à la fonction d’un local (risque d’incendie dans une pièce contenant des solvants par exemple).

Identifiez les points sensibles

Les points sensibles sont les lieux les plus convoités par les cambrioleurs ou les tentatives d’espionnage (exemples : bureaux d’études, local d’archives, salle informatique).

Déterminer les besoins en informations

Il existe deux familles de système de gestion des rondes : la ronde en temps réel et la ronde en temps différé. Leur fonctions principales : apporter la preuve du passage d’un ou plusieurs agents de sécurité aux emplacements où sont fixés les badges à contrôler.

Dans l’un ou l’autre cas, veillez à ce que votre système de gestion des rondes vous permette d’obtenir des rapports d’activité de rondes effectuées (ou de missions accomplies). Pourquoi ? Car la traçabilité de ces informations de surveillance peut s’avérer très importante notamment pour : justifier une surveillance vis-à-vis de la Direction ou apporter une documentation aux assurances (en cas d’enquête ou d’incident).

Système de gestion des rondes : organiser les rondes

Pour optimiser le système de gestion des rondes et garantir son bon fonctionnement, il est nécessaire de fédérer vos équipes de surveillance. L’idée est d’évacuer rapidement toute impression de « flicage » liée à la traçabilité. Comment ? En communiquant sur les avantages que ce système procure. D’où l’importance de présenter la gestion des rondes comme un outil qui accompagne l’agent de surveillance pendant sa mission.

Une sécurité pour l’agent

Pour remporter l’adhésion des agents il est important de préciser que le système de gestion des rondes permet d’assurer la PTI. En effet, grâce à diverses fonctionnalités comme la perte de verticalité, le retard de mission, ou encore l’appel d’urgence, le système de gestion des rondes d’Ascom, sécurise l’agent lors de ses missions. Autre avantage de taille : en cas d’incident le temps d’intervention est considérablement accéléré.

Bien disposer les points de contrôle

De l’enceinte de l’entreprise à l’intérieur des bâtiments, prévoyez plusieurs itinéraires et des points de contrôle aux endroits stratégiques.

Pour optimiser la surveillance d’un local par exemple, veillez à installer les points de contrôle au fond de la pièce. Pour la surveillance des voies d’accès (portes, vasistas, égouts), installez de préférence les points de contrôle près de la zone précise à vérifier.

Si vous souhaitez plus de conseils pour le bon déroulement de vos rondes de surveillance, contactez l’équipe d’Ascom ! En fonction de votre problématique, nous vous aidons à optimiser le dispositif de surveillance de votre bâtiment.