Covid-19 : la technologie Ascom accompagne L’hôpital de Chalon-sur-Saône pour gérer les alarmes vitales des patients

Relier les alarmes des dispositifs en réanimation au personnel médical a permis d'ajuster la répartition de la charge et d'éviter toute saturation.

Pour faire face à l'épidémie de coronavirus, les hôpitaux ont dû accroître dans de brefs délais le nombre de chambres en réanimation. Au centre hospitalier William Morey de Chalon-sur-Saône, l'on avait estimé devoir prendre en charge plus de 14 000 patients en réanimation pendant la crise du Covid-19.

Selon Stéphane Kirche, directeur de l'innovation et de l'ingénierie biomédicale de territoire au sein du groupement hospitalier Nord-Saône et Loire, la clé de succès pour surmonter l'urgence sanitaire a été la connexion des équipements pour améliorer le suivi des soins aux patients. "Le principal enjeu est la sur-sollicitation du personnel médical. Des alertes sonnent en permanence, c'est ce que l'on appelle une alarme fatigue.

La perturbation pendant une tâche est la première cause d'erreur médicale et ces alarmes peuvent conduire à un stress post-traumatique chez les patients", explique-t-il.

Ascom customer case Chalon

"Nous avons équipé 24 chambres Covid-19, chacune d'elles étant munie d'une dizaine d'appareils"

Les nouvelles technologies au service de la surveillance des informations vitales

« Nous sommes convaincus que l’usage des nouvelles technologies peut améliorer la prise en charge des patients et les conditions de travail de nos soignants, surtout en période de crise comme celle que nous traversons actuellement..»

Stéphane Kirche

Directeur Ingénieur Biomédical

Uniformiser l’équipement biomédical pour faciliter la gestion des alarmes vitales

Pour éviter de perturber le personnel soignant et envoyer une alerte significative au bon moment sur le smartphone professionnel de l'infirmier en charge du patient, le service de réanimation s'est appuyé sur la technologie Ascom. "Nous avons équipé 24 chambres Covid-19, chacune d'elles étant munie d'une dizaine d'appareils, du moniteur multiparamétrique au ventilateur respiratoire, qui remontent les informations de santé directement dans le dossier du patient", indique Olivier Camuset, en charge du projet, ingénieur chez Ascom, entreprise spécialiste de la gestion des flux d'information dans les établissements de santé.

En réduisant le déclenchement des alarmes aux situations d'urgence et en offrant un gain de temps aux soignants, le système a permis d'ajuster la répartition de la charge sur toutes les unités et éviter la saturation des services. "Sans cela, les soignants auraient été obligés de s'exposer en entrant plusieurs fois par jour dans ces chambres closes et de reporter dans le dossier patient les données de santé relevées à la main, entraînant une perte de la qualité des soins", indique Alexandre Benoist, ingénieur clinique et responsable du projet dans le centre hospitalier.

A l'avenir il sera essentiel d'avoir un "hôpital élastique" pour gérer les crises

"La crise sanitaire a montré que les solutions digitales, dont l'IoT, sont pertinentes pour améliorer la prise en charge des patients. Cela nous a permis de faire ressortir des besoins dans la structure de soins que l'on n'avait pas identifiés jusqu'à présent", affirme Stéphane Kirche.

Pour en savoir plus, découvrez le cas client dans sa totalité

Cas_Client_Hopital_Chalon-sur-Saone_05-2020.pdf
PDF

Covid-19 : la technologie Ascom accompagne L’hôpital de Chalon-sur-Saône pour gérer les alarmes vitales des patients

Découvrez notre cas client
Ascom customer story nurse with myco3 smartphone

La solution Digistat® pour améliorer les conditions de travail du personnel soignant et la prise en charge des patients.